Zéro Déchet : Astuces de Béa JOHNSON pour alléger sa vie

Vous êtes conscient qu’il est temps de contribuer à la préservation de la planète et vous voulez donc vous lancer dans une démarche Zéro Déchet ? Vous souhaitez alléger votre vie et profitez des avantages d’une vie Zéro Déchet : gain de temps, d’argent et meilleure santé ? Le livre de Béa Johnson, Zéro Déchet est une mine d’or, un véritable guide.

Le témoignage de Béa Johnson

Livre traduit en 25 langues

Construire un avenir meilleur commence chez soi avec le Zéro déchet.

La vie des Johnson avant le Zéro déchet

Photo Unsplash : rêve américain

Béa Johnson vivait son “rêve américain” et en exhibait tous les nombreux signes extérieurs : une grande maison de 280 mètres carrés dans une banlieue chic de San Francisco, deux voitures, de nombreux biens matériels, des activités nombreuses. Une vie bien remplie et beaucoup de temps et d’argent dépensés à consommer, à rechercher toujours plus d’objets, de meubles pour décorer la maison, toujours plus d’équipements sportifs sans compter le stress pour être toujours à la hauteur…
Un style de vie qui générait une poubelle de 240 litres de déchets chaque semaine.
Mais ça c’était avant. Avant la prise de conscience de l’empreinte écologique de son mode de vie.

Vous aimerez aussi lire : Agir pour l’Humanité de Fred VARGAS

Le démarrage du Zéro déchet : de l’obsession à l’équilibre

Béa Johnson raconte avec humour les différentes étapes de la mise en place d’un mode de vie Zéro déchet : les essais, les espoirs, les ratés, les enthousiasmes, les critiques, les demi-réussites… Elle a par exemple cessé de fabriquer son propre beurre, ou a arrêté le bicarbonate pour remplacer son shampoing…

J’ai compris que certaines de mes pratiques m’isolaient socialement, qu’elles prenaient beaucoup trop de temps et n’étaient donc pas durables.

Pour être viables et tendre au maximum vers une vie Zéro déchet, les solutions adoptées doivent correspondre à la réalité du quotidien.

La vie Zéro déchet : les résultats

La famille Johnson génère aujourd’hui 1 litre de déchets par an.
Compte-tenu des pratiques industrielles actuelles, Béa Johnson note que le Zéro déchet absolu est impossible à atteindre.
Le livre Zéro déchet est un guide basé sur l’expérience de l’auteur :

Mon but, mon ambition est de partager avec mes lecteurs les trucs et astuces qui ont fait leurs preuves chez moi et qui m’ont aidée à me rapprocher le plus possible du Zéro déchet.

Les 5 Règles de Base du Zéro déchet

La mise en pratique de 5 règles de base dans l’ordre indiqué permet d’engendrer naturellement très peu de déchets.

Règle 1 : Refuser

Photo Unsplash. REFUSER

Il s’agit de refuser tout ce dont nous n’avons pas besoin, de refuser de laisser entrer chez soi tous les objets qui vont devenir des déchets inutiles :

  • les articles en plastique à usage unique ;
  • les cadeaux gratuits ;
  • les imprimés publicitaires ;

Le concept du refus est fondé sur le pouvoir de la collectivité : si nous refusons tous les échantillons d’hôtel, ceux-ci ne seront plus proposés ; si nous refusons tous les reçus, ceux-ci n’auront plus lieu d’être imprimés. Les occasions ne manquent pas.

Règle 2 : Réduire

La règle 2 est une démarche plus personnelle que la règle 1. Il s’agit de réduire tout ce dont nous avons besoin : nous devrions avoir réellement besoin de ce que nous possédons.

Béa Johnson nous propose 3 idées à mettre en pratique :

  • faire l’inventaire de tous nos biens, en vérifier l’utilité et nous débarrasser de tout ce qui n’est pas nécessaire, de tout ce que nous n’utilisons pas ou que rarement ;
  • restreindre notre consommation actuelle en nous posant cette question essentielle : ai-je envie ou besoin de ce produit, de cet objet ?
  • éviter les activités qui entretiennent ou conduisent à la consommation.

Règle 3 : Réutiliser

Il s’agit maintenant de réutiliser tout ce que nous consommons et tout ce que nous ne pouvons ni refuser ni réduire. D’après Béa Johnson, “la réutilisation est le pivot central du Zéro déchet : elle s’attaque au problème de la consommation et participe à la sauvegarde de l’environnement, tout en donnant une dernière chance de ne pas jeter”.
Nous pouvons par exemple changer la destination, l’usage d’un objet ou le donner à quelqu’un qui en a besoin plutôt que de le jeter.

Règle 4 : Recycler

Il s’agit ici de recycler tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, ni réutiliser mais gardons-nous de confondre réutiliser et recycler.

Réutiliser consiste à utiliser quelque chose qui a déjà servi alors que recycler consiste à retraiter un produit sous une nouvelle forme.

Béa Johnson nous conseille d’évaluer à chaque nouvel achat le cycle entier du produit.
Elle affirme que :

dans un monde Zéro déchet, le recyclage devrait être standardisé à l’échelle de la planète ou, mieux encore, les produits devraient être conçus pour être réutilisés et réparés, si bien que le recyclage ne serait même plus nécessaire ou, du moins, serait considérablement réduit.

Comprendre l’Économie circulaire avec cet article

Règle 5 : Composter

Dernière règle du programme Zéro déchet : composter tout le reste.

Béa Johnson nous livre un tableau comparatif de toutes les méthodes de compostage ou recyclage naturel.

Ce que nous achetons ne devrait pas seulement répondre à nos besoins élémentaires mais refléter nos valeurs.

Applications pratiques des 5 règles

Comment mettre en pratique cette méthode du Zéro déchet ?

Les domaines d’application du Zéro déchet

Le livre de Béa Johnson couvre absolument tous les domaines et donne des indications pour organiser :

  • la cuisine, les courses, les repas ;
  • la salle de bains, le choix des articles et produits de beauté et d’hygiène, la boîte à pharmacie ;
  • la chambre à coucher et la garde-robe ;
  • le ménage, le choix des produits d’entretien ;
  • le jardinage ;
  • le chien ;
  • le bureau, les fournitures, les équipements numériques, le courrier ;
  • les enfants : les jouets, les activités, les vêtements, les couches ;
  • l’école, les fournitures, le déjeuner et les activités extrascolaires ;
  • les fêtes, les décorations, les cadeaux et leurs emballages, les cartes de voeux ;
  • les sorties, les repas au restaurant, les pique-niques, le camping, les voyages.

Comme vous pouvez le constater, rien, absolument rien n’échappe à la vigilance de Béa Johnson. Elle passe en revue tous les domaines, toutes les activités et leur organisation et les différents occupants de la maison pour nous guider vers l’objectif Zéro déchet. Elle partage TOUT : son expérience, ses résultats et des anecdotes personnelles.

La procédure de Béa Johnson en 3 étapes

Pour chaque domaine, Béa Johnson procède en 3 étapes : simplifier, réutiliser, trier.

La simplification

La simplification correspond à la prévention des déchets et fait référence aux règles 1, Refuser et 2, Réduire du Zéro déchet.
Elle applique la check list suivante pour être efficace :

  • cela fonctionne-t-il encore ? Est-ce périmé ?
  • est-ce que je l’utilise régulièrement ?
  • en ai-je plusieurs ?
  • cela met-il la santé de ma famille en danger ?
  • est-ce que je le garde par culpabilité ?
  • est-ce que je le garde parce que “tout le monde en a un” ?
  • mérite-t-il que je consacre du temps à le nettoyer ?
  • pourrais-je utiliser cet espace pour autre chose ?
  • est-ce réutilisable ?

La simplification ne consiste pas seulement à vous débarrasser de certains objets. Il s’agit de libérer de l’espace, de faire de la place dans votre vie, vos projets et votre coeur.

Kim John PAYNE, auteur de Simplicity Parenting

La réutilisation

La réutilisation correspond à la règle 3 du Zéro déchet et vise à encourager une consommation utile et intelligente. Béa Johnson nous invite à appliquer ce principe : “un qui entre, un qui sort” quand nous effectuons nos achats de manière à éviter la consommation inutile, la surconsommation et le réencombrement.

Le tri

Cette dernière étape qui regroupe les règles 4, Recycler et 5, Composter consiste à organiser, à optimiser la gestion des déchets. Béa Johnson nous recommande d’attribuer un récipient à chaque type de déchets.

Une implication progressive

Béa Johnson a observé qu’une démarche Zéro déchet est progressive et passe par différentes étapes que je vous cite :

  • l’aveuglement : nous sommes totalement inconscients des enjeux écologiques de nos comportements ;
  • la prise de conscience qui débouche sur 3 possibles attitudes : le déni, l’incapacité à réagir et l’action motivée ;
  • l’action ;
  • l’isolement, puis l’indifférence aux critiques ;
  • la confiance : vous assimilez et appliquez les 5 règles dans l’ordre ;
  • l’implication personnelle et éventuellement collective : vous profitez de tous les avantages de votre nouveau style de vie.

Mettre en place une vie Zéro déchet n’est pas un long fleuve tranquille et nécessite du courage et des efforts mais…

Qui sait ce que vous allez découvrir sur vous-même en adoptant ce mode de vie ?

nous glisse Béa Johnson.

Avantages du style de vie Zéro déchet

Photo Unsplash. Vie zen en Zéro déchet

Vous allez vous rendre compte, au fur et à mesure, et avec bonheur des bienfaits et avantages que procure un mode de vie Zéro déchet :

  • l’impact sur l’environnement : primordial et indéniable ;
  • le gain de temps : vous avez moins d’objets, moins de besoins, vous êtes mieux organisés et vous avez beaucoup moins d’entretien et de ménage à effectuer ;
  • le gain d’espace : moins d’objets, moins de meubles, plus de place ;
  • le gain financier : vous consommez moins et mieux. Béa Johnson assure que sa famille a réussi à réduire de 40 % ses dépenses annuelles en appliquant la méthode du Zéro déchet ;
  • le gain en qualité de vie : une vie plus saine, plus simple, plus légère, plus riche de sens.

Quel avenir pour le Zéro déchet ?

Tout dépend de moi, de vous, de nos efforts collectifs…

Imaginez ce qu’une civilisation pourrait accomplir si elle se libérait de ses besoins matériels pour céder la place à la richesse intérieure !

Nous pourrions tous moins consommer, moins travailler et plus profiter de la vie.

Avoir ou être ? Quel sera votre héritage ?

interroge Béa Johnson. Le livre Zéro déchet de Béa Johnson est un partenaire au quotidien.

Que dites-vous de ce programme ? Quelles actions avez-vous démarrées ? Quels sont vos objectifs ?

Dites-moi tout dans les commentaires de cette Chronique 26 du Défi Lecture – Écriture.

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.