Une Chambre à Soi de Virginia WOOLF

Les Femmes et le Roman

Portrait de Virginia Woolf

Une Chambre à Soi de Virginia WOOLF est un essai publié pour la première fois en 1929. La narratrice, lors d’une conférence destinée à des jeunes femmes et intitulée “Les Femmes et le Roman” explique le cheminement de sa pensée qui l’a conduite à cette opinion : “il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une oeuvre de fiction”.

“Pourquoi un sexe est-il si prospère et l’autre si pauvre ?”

La narratrice se rend à la bibliothèque du British Museum et constate, consternée, que :

  1. les hommes écrivent beaucoup, et depuis toujours, au sujet des femmes et les résultats de leurs réflexions s’opposent ;
  2. la femme, dans la fiction, dans la poésie, “domine la vie des rois et des conquérants” alors qu’elle est complètement insignifiante dans la réalité ;
  3. les femmes n’écrivent pas. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que la femme bourgeoise se mette à écrire ;
  4. au XIXe siècle, les femmes n’écrivent presque que des romans.

“Pourquoi aucune femme (…) n’a écrit un mot de cette extraordinaire littérature ?” demande la conférencière à son jeune auditoire féminin.

Quelles peuvent bien être les causes de cette curieuse inégalité ?

La femme est insignifiante

Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, nous ne savons quasiment rien de la vie des femmes. La femme est absente de l’Histoire ; “dans la vie pratique, elle pouvait tout juste lire, à peine écrire et était la propriété de son mari”.
Etant donné son “infériorité intellectuelle, morale et physique” la femme vit sous la domination masculine. “Vous ne pouvez pas faire ci, vous êtes incapable de faire cela” ont décidé les hommes.

“Ecrire ? Pourquoi écririez-vous ?”

A partir du XIXe siècle, la femme subit toujours, de la part de la société, indifférence, moquerie, humiliation et hostilité. Cependant, “peu à peu le fait d’écrire a cessé d’être simplement un signe de folie ou de dérangement mental et a fini par acquérir une importance pratique”.

Le sexe de l’auteur affecte-t-il son oeuvre ?

La conférencière note que :

  • certaines pionnières de l’écriture en littérature se servent d’un nom d’homme ;
  • les écrits, les romans des femmes témoignent “d’un conflit intérieur”, d’une contrainte qui les oblige à “modifier leur vision propre par déférence envers une autorité extérieure” ;
  • les conditions matérielles sont défavorables. D’une part les femmes ne disposent pas de revenus personnels. D’autre part, “si une femme écrivait, elle devait le faire dans le salon commun. Et sans cesse on interrompait son travail” ;
  • l’éducation manque.

Comment les femmes peuvent-elles se libérer de ces contraintes ?

Acquérir l’état d’esprit favorable au travail de création

La narratrice qui a étudié la littérature, les auteurs masculins confirme qu'”écrire une oeuvre de fiction géniale est presque toujours un exploit d’une prodigieuse difficulté”.
La conviction de l’auteur de la conférence est que les femmes, pour “se mettre à faire usage de l’écriture comme d’un art et non comme un moyen pour s’exprimer elles-mêmes” vont devoir parvenir à une émancipation, à acquérir “l’habitude de la liberté et le courage d’écrire exactement ce (qu’elles pensent). Elle exhorte son auditoire à disposer de “500 livres de rente” et d'”une chambre à soi“.
“L’art de la création exige la liberté et la paix”.

Nous retiendrons que :

  • “la liberté intellectuelle dépend des choses matérielles ;
  • la poésie dépend de la liberté intellectuelle ;
  • et les femmes ont toujours été pauvres et cela depuis la nuit des temps ;
  • les femmes ont eu moins de liberté que les fils des esclaves athéniens ;
  • les femmes n’ont pas eu la moindre chance de pouvoir écrire des poèmes”.

Voilà pourquoi la conférencière a tant insisté sur l’argent et Une Chambre à Soi.

Une chambre à soi de Virginia Woolf

Une Chambre à soi de Virginia WOOLF

Cet article est la Chronique 3 sur 42 à rejoindre le défi de Lecture Écriture de 42 semaines.

Vous avez aimé cet article et il vous a donné envie de lire le livre :

Et vous que lisez-vous cette semaine ?

  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.