Un Élément Perturbateur d’Olivier CHANTRAINE

Un Élément perturbateur est le premier roman d’Olivier Chantraine. Philippe Djian a déclaré : “Olivier Chantraine est drôle. C’est rare et toujours la marque d’un écrivain digne de ce nom“. “Mon intention n’était pas d’être drôle”, constate Olivier Chantraine mais “le regard ironique que je porte sur la société se retrouve donc à travers mes lignes”. Découvrons ensemble, dans cette Chronique 14 du défi Lecture – Écriture, l’auteur, son livre et son personnage principal Serge Horowitz, L’Élément perturbateur ? hostile à toute forme d’engagement.

Olivier Chantraine : Un Élément perturbateur
Éditions Gallimard

Olivier Chantraine : un nouveau romancier

Olivier Chantraine avant l’écriture

Olivier Chantraine connaît bien le monde de l’entreprise car il était cadre, responsable de l’innovation, dans une multinationale agroalimentaire parisienne. Les entreprises sont là pour “faire du chiffre” et le chiffre étouffe, élimine le facteur humain. Les outils de bien-être (sport, méditation…) proposés aux employés sont détournés au profit de la performance. Témoin de son époque, il se dit inquiet mais pas désespéré.

La performance au travail : do more. Le profit
Photo Unsplash

Olivier Chantraine et l’écriture

Olivier Chantraine a suivi les ateliers d’écriture de la NRF dirigés par Philippe Djian et organisés par les Éditions Gallimard. En 2014, il opère un radical changement de vie : il déménage en Provence, pays de son enfance, et se consacre à ses projets d’écriture.

Olivier Chatraine en Provence pour écrire Un élément perturbateur
Photo Flickr

Un Élément perturbateur : premier roman d’Olivier Chantraine

Le choix de la passivité du héros

Serge Horowitz, le héros du livre, a opté pour une existence sans but précis. Célibataire à quarante ans, il vit chez sa soeur. Analyste financier dans une entreprise d’optimisation fiscale, il se contente de ce poste obtenu grâce à son frère, ministre des Finances. Il n’a pas de chien, pas de vie de couple, aucun bien matériel car les contraintes et les responsabilités qui vont avec lui paraissent insurmontables. Ajoutons qu’il est hypocondriaque et aphasique dans certaines circonstances ! Voilà le portrait de notre héros…

Je tirais une certaine fierté intérieure à ne presque rien faire

L’auteur nous parle de son personnage :

Serge Horowitz est constamment pris dans ce dilemme : à la fois résistant aux diktats et aux dérives de son époque, et en même temps il est dedans. Il a un regard extrêmement lucide sur la société, sur le monde, sur la famille et parallèlement il est prisonnier de tellement de peurs, de phobies, de complexités internes qu’il est incapable de s’exprimer. Il se situe à rebours de tous les préceptes de développement personnel car il a choisi de subir sa vie.

Il nous évoque le Bartleby de Melville qui répétait sans cesse : “je ne préfèrerais pas”.

La critique du monde politico-économique contemporain

Un Élément perturbateur est un roman qui montre, qui critique les rouages du monde de l’entreprise, les manigances des hommes politiques et de leur cour et qui n’occulte pas leurs liens avec les milieux financiers. Ce roman, vous pouvez sourire, a été distingué par le Ministère du Travail et récompensé par le Prix du Roman d’Entreprise et du Travail 2018. Olivier Chantraine est le 9ème lauréat de ce prix.

Comment Serge Horowitz réussira-t-il à ne pas tremper dans les magouilles de son frère candidat à l’élection présidentielle ? Sera-t-il l’Élément perturbateur ? Toute ressemblance ou coïncidences avec des faits réels sont purement fortuits et involontaires !

J’ai beaucoup de mal à me situer dans un monde à ce point incertain, si vous voulez savoir monsieur, je réponds, je me retrouve dans le calme, je me retrouve dans la beauté, dans le silence et l’absence de jugement, vous voyez, ça vous suffit comme réponse ?

Le regard sur les relations familiales

Extrait 1 :

Je me suis toujours demandé en vertu de quel mystérieux processus chimique deux membres d’une même famille mis l’un en face de l’autre en situation de discussion perdent instantanément tout esprit de raison pour se transformer en vulgaires caricatures d’eux-mêmes animées d’un goût absurde pour le ping-pong verbal.

Je souris en lisant ces lignes…Je rentre d’un week-end en famille et…pratiquez-vous ce ping-pong verbal ?

Extrait 2 :

Les relations de famille nous abîment. Tous. Toute notre vie. C’est triste à dire mais c’est vrai.

Serge Horowitz erre entre un frère manipulateur et une soeur paumée. Notre héros cessera-t-il de se laisser porter par les évènements ? Finira-t-il par sortir de l’enfance ?

Vous le saurez en lisant le roman de ce nouvel écrivain Olivier Chantraine. Bonne lecture !

Vous aimerez relire une des 13 autres Choniques du Défi Lecture-Écriture ?

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.