Finir la Lecture du Livre Fleur de Tonnerre de Jean TEULÉ ?

Pourquoi ce titre “Finir la lecture de Fleur de Tonnerre de Jean Teulé avec un point d’interrogation ? Oui. Pourquoi finir ou ne pas finir un livre dont la lecture est entamée ? Que se passe-t-il ? Cette Chronique 20 du défi Lecture – Écriture essaye de percer le mystère.

Fleur de Tonnerre de Jean Teulé
Éditions Julliard

Fleur de Tonnerre de Jean Teulé

Jean Teulé s’est encore une fois inspiré d’un fait divers authentique avec cette biographie romancée d’Hélène Jégado qualifiée de terrifiante tueuse en série. Elle a été guillotinée le 26 février 1862 à Rennes.

Et pourtant nous annonce la 4ème de couverture :

Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée.

Hélène Jegado biographie de jean Teulé Fleur de Tonnerre
Hélène Jégado/ Photo Flickr

“Elle a traversé”, poursuit la 4ème de couverture, “la Bretagne de part en part,”

tuant avec préméditation tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.

J’ai eu du mal à finir la lecture de l’histoire d’Hélène Jégado/ Fleur de Tonnerre. Je l’avoue : je me suis ennuyée.

Pourquoi ? Peut-être parce que les évènements se répètent inlassablement : Fleur de Tonnerre arrive dans un village de Bretagne, fabrique de délicieux petits gâteaux à… l’arsenic qui provoquent le trépas d’un membre ou plus de la famille, quitte ce village, arrive dans un autre, prépare de délicieux… et les mois, les années passent. Certes on se dit que quelqu’un, quelque part va finir par avoir des doutes. Mais à l’époque des légendes bretonnes, des mythologies celtiques et du choléra !…

C’est long. C’est répétitif. Pourtant je suis allée jusqu’à la fin. Comme toujours ou presque.

Arrêter un livre en pleine lecture

Daniel PENNAC, dans son livre Comme un roman, énonce Les Droits Imprescriptibles du Lecteur.

Daniel Pennac: Les droits imprescriptibles du lecteur
Daniel PENNAC

Je me réfère ici au droit suivant : Le droit de ne pas finir un livre.

Dans ma longue carrière de lectrice : plus de 50 ans de lecture ! Waouh ! J’ai commencé très jeune…

lire dès le plus jeune âge et finir sa lecture
Photo Unsplash

4 livres seulement me sont tombés des mains. C’est peu, n’est ce pas ? Je suis une incorrigible optimiste qui pense que le livre que je tiens va sûrement finir par devenir intéressant. Je lui laisse donc sa chance et finalement j’arrive au mot FIN.

4 livres que je n’ai pas finis

Mais que s’est-il passé avec ces 4 livres ?

Au plaisir de Dieu de Jean d’Ormesson

Le marque-page est toujours à la page 24.
Et pourtant :

  • j’adore ses questionnements : je ne ratais jamais l’émission La Grande Librairie lorsqu’il en était l’invité ;
  • j’ai lu avec beaucoup de plaisir d’autres de ses livres (vous aimerez la chronique 19 : le Guide des Égarés);
  • j’avais très envie d’aimer ce livre.

Et rien à faire : impossible d’avancer, impossible d’entrer dans l’histoire.

À la recherche du temps perdu de Marcel PROUST

L'intégrale de Marcel Proust : À la recherche du temps perdu
L’intégrale d’ À la recherche du temps perdu de Marcel Proust

J’ai lu les 2 premiers tomes d’À la recherche du temps perdu. J’étais sans à priori négatif et très motivée :

  • je flottais dans l’univers de Proust ;
  • le nombre de volumes ne m’effrayait pas (je choisis souvent des livres épais pour que la lecture dure plus longtemps !) ;
  • je me délectais des longues, longues phrases ;
  • les imparfaits du subjonctif ne me rebutaient pas ;
  • j’étais ravie de lire le passage sur la fameuse madeleine.

Et je ne sais pas ce qui s’est passé, peut-être l’envie de passer à autre chose…bref, un jour j’ai abandonné Proust. Il est resté longtemps sur la table du salon comme pour me tenter de revenir à lui mais plus rien, plus aucun désir de poursuivre. Ça ne me ressemble guère et j’en suis encore étonnée !

Jack KEROUAC : Sur la route

“C’est un livre mythique, tu verras” m’avait-on dit et j’ai donc ouvert ce livre avec enthousiasme.
Mais après quelques chapitres, je n’attendais plus qu’une chose : descendre au plus vite de cette voiture et quitter ces compagnons si particuliers !

Voilà, rien à ajouter.
Et pourtant aujourd’hui, je me dis que j’étais peut-être trop jeune à l’époque et que quelque chose m’a échappée. Alors pourquoi pas donner une deuxième chance à Kérouac, Sur la route. Je vous tiens au courant.

Opération Shylock de Philip ROTH

Je crois que je n’ai jamais tenu entre les mains un livre aussi irritant que Opération Shylock de Philip Roth ! J’ai persévéré malgré tout jusqu’à plus de la moitié du roman mais il me déplaisait trop. Je l’ai refermé et je n’ai même pas voulu lui faire une place dans ma bibliothèque.
Oui c’est ainsi…

L’ennui, l’irritation, le manque de maturité, la taille du livre, son style, il existe de nombreuses raisons de finir ou de ne pas finir un livre. Mais la principale se cache peut-être au fond de nous.

Et vous, vous terminez la lecture de tous les livres que vous commencez ? Oui ? Non ? Dites-moi tout dans les commentaires.

Vous trouverez des idées de lecture parmi les livres des Chroniques du Défi.

Les livres cités dans cette Chronique

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.