4 Livres pour Passer de Bonnes Vacances

Quel régal de sélectionner les livres que je vais emporter dans ma valise pour une semaine de vacances ! Je parcours ma bibliothèque comme si je devais choisir des friandises. Cet été, j’opte pour des genres littéraires très variés : un thriller, un roman inspiré d’un évènement réel, un roman ni noir ni rose et une biographie. 4 livres pour passer de bonnes vacances. Cette Chronique 24 du défi Lire un livre par semaine vous dévoile cette sélection.

Livre 1 : La Faiseuse d’anges de Camilla LÄCKBERG

Camilla Läckberg est une écrivaine suédoise. Ses romans policiers se déroulent à Fjällbacka, en Suède, une petite ville côtière proche de son lieu de naissance. Camilla Läckberg s’est lancée dans l’écriture en 2003 avec un premier roman intitulé La Princesse des glaces. Il est le premier de la série policière des enquêtes menées par Erica Falck (romancière) et Patrik Hedström (inspecteur de police) de Fjällbacka.

La Faiseuse d’anges (542 pages tout de même), roman dans lequel nous retrouvons Érica Falck et Patrik Hedström, m’a tenue en haleine avec 3 histoires qui évoluent en parallèle :

  • 1908, une femme est arrêtée pour infanticides sur l’île de Valö ;
  • 1974, une famille entière disparaît au même endroit ;
  • 30 ans plus tard un élément vient relancer l’enquête…

Que s’est-il passé ? Quels liens existent entre chaque évènement ?

Je ne vous dirai rien de plus !

Livre 2 : Le Dernier Vol de Lancaster de Sylvain ESTIBAL

Affiche du film Le Dernier Vol de K. Dridi tiré du roman de S. Estibal

Avril 1933, le capitaine Bill Lancaster disparaît dans le désert. Il tentait de battre un record en vol solo : rejoindre le Cap en Afrique du Sud depuis Lympne en Angleterre. En plein coeur du Sahara, son avion s’écrase : il est complètement détruit. Bill Lancaster, blessé, survit et tient un carnet durant les derniers jours qui lui restent à vivre dans le désert.

Février 1962, une patrouille de militaires découvre la carcasse de l’appareil, le corps momifié de Bill Lancaster et son carnet.

Il ne restait de l’avion que la carcasse métallique calcinée par le soleil.”

Photo F. MOPPERT

Les Touaregs disent :

Dieu a créé des pays plein d’eau pour y vivre et des déserts pour que les hommes y trouvent leur âme…

Le Dernier Vol de Lancaster est le premier roman de Sylvain Estibal, journaliste, romancier et réalisateur français. Ce livre est (extrait de la 4ème de couverture)

un assemblage captivant de textes où se mêlent fragments épistolaires, coupures de presse, rapports officiels et le journal tenu par Lancaster lui-même…


Livre 3 : Les Filles au lion de Jessie BURTON

Les Filles au lion est le 2ème roman de Jessie Burton après Miniaturiste que je me suis empressée d’acheter.

Miniaturiste a obtenu de nombreux prix

Je vous invite à découvrir Jessie Burton grâce à son site officiel.

Le roman de Jessie Burton raconte l’histoire d’Odelle, année 1967 à Londres d’une part et d’Olive, années 1936 en Espagne d’autre part. Le lien entre les deux : un tableau mystérieux, Les filles au lion.
Où se rejoignent les deux histoires ? Qui a peint ce fameux tableau ? Comment se retrouve-t-il à Londres ?

Jessie Burton, avec ce roman évoque de nombreuses thématiques :

  • l’héritage des colonies britanniques notamment des Caraïbes ;
  • la guerre civile espagnole ;
  • le rapport à l’art et à la création artistique ;
  • la place des femmes dans le monde de l’art.

Je me suis laissée séduire. À découvrir !

Livre 4 : George SAND par Martine REID

Portrait de George Sand

Je visitais le château de Boussac dans la Creuse. Magnifique ! Non ?

Et j’apprends que la fenêtre qui dispose d’un balcon (regardez sur la photo ci-dessus) était la chambre de George Sand quand elle séjournait au château de Boussac. Elle y a écrit son roman Jeanne.
Et vous commencez à me connaître : il ne m’en fallait pas plus pour chercher à en apprendre davantage sur George Sand, de son vrai nom Amandine Aurore Lucile Dupin. Elle devient George Sand en 1832 avec la publication de son livre Indiana.

Martine Reid dresse le portrait d’une “femme de lettres indépendante, généreuse, travailleuse, sensible, féministe, proche des déshérités, de la terre, mais aussi du monde artistique, défendant l’égalité et la République“.

Moitié admiratif, moitié ironique, Gustave Flaubert parle volontiers de la “mère Sand” et du “Père Hugo”, faisant des deux écrivains les parents symboliques des auteurs de la deuxième moitié du siècle, et les siens pour commencer.

George Sand nous a laissés pas moins de 80 ouvrages !

Après cette biographie de Martine Reid, je vais me plonger dans l‘autobiographie de George Sand intitulée, Histoire de ma vie.

Autobiographie de George Sand

Et vous, quels livres avez-vous mis dans votre valise ?

Vous voulez des idées supplémentaires : découvrez les livres du Défi Lecture- Écriture.

  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.